..... des failles exploitées par les promoteurs

.......une première dérive dans la hauteur des immeubles traitée en 2015

La  volonté politique maintes fois affirmée était de limiter la hauteur des immeubles pour tous les zones classées UCa3 à 2, 3 ou  4 étages maximum .

Le règlement d'urbanisme correspondant (article 10) précise bien la hauteur maximale pour chaque secteur. Dans la zone de constructibilité des 23 à 27m  elle ne peut dépasser 14,5 m avec un RdC imposé à 3,80m . Le nombre d'étages ne peut donc être supérieur à 4 étages. 

 

MAIS...... ce même article précise que cette hauteur est mesurée du sol au niveau de l'égout de toit.

 

Il a suffit au promoteur de prévoir astucieusement une casquette lui permettant de construire un 5éme étage avec plusieurs appartements, en prévoyant l'égout de toit à la hauteur réglementée de 14,5 m (juste au dessus du 4éme étage)

 

"BIEN JOUE" ......  mais les propriétaires des villas voisines sont lésés par cet immeuble imposant au dessus de leur terrasse ou piscine.... 

 

M le Maire et la Direction de l'Urbansme  alertés  par plusieurs Associations d'AGE membres d' ADHAGE ont  remédié très rapidement  à cette faiblesse par adoption d'une modification simplifiée du PLU complétant l'article UC10 

"dans les secteurs UCa2 et UCa3 il ne peut être réalisé un ou plusieurs niveaux supplémentaires habitables au-delà de l'égout de toit"

Le Petit Beauvert R+5
Le Petit Beauvert R+5
La "casquette" du Petit Beauvert
La "casquette" du Petit Beauvert

..... dérives dans les distances entre villas et nouveaux immeubles

La volonté politique affichée est d'avoir un habitat modéré qui évite que les nouvelles constructions d'immeubles autorisées au voisinage de copropriétés pavillonaires notamment, ne leur créent un préjudice trop important.

 

Es ce le cas ? Illustration de la vue plongeante   dans un programme récent (La Signature)  que le propriétaire d'un appartement situé au 2éme étage  aura sur plusieurs villas des   Jardins de Beauvert . L'immeuble a bien été construit à 5m de la limite séparative entre les deux copropriétés, conformément au Règlement d'Urbanisme du secteur. La topologie du terrain et la surface disponible pouvaient permettre une implantation des immeubles concernés, moins "agressive" en préservant les intérêts des voisins futurs et ceux du Promoteur...

 

La distance minimale de 4 m retenue pour les zones UCa 2 et UC a3 apparaît au vu de dernières réalisations comme insuffisante. Elle est à revoir...en tenant compte de l'existence ou non de baies avec balcons... Dans ce cas il aurait été possible de permuter au niveau du programme de La SIGNATURE l'implantation de 4 villas de moins grande hauteur  avec celle du bâtiment R+2

 

Le PC accordé est conforme au PLU

 

 

...... longueur maximale des immeubles

Elle est réglementée à 45 m, hors Rez de chaussé, dans les zones UCa2 et UCa3. Elle ne l'est pas sur les autres secteurs d'ou des immeubles de quelques 60 m de façade, construits juste devant des villas . Celui en couleur sur la photo, R+2/R+3 côté Chemin Saint Claude

 

Révision du PLU  Enquête Publique 
22 octobre au
23 Novembre
 

Voir PLU